A propos du nom de l’exposition “La ruche et la valise”